Les contes de notre enfance « Pinocchio »

Pinocchio by Enrico Mazzanti (1852-1910)

Pinocchio by Enrico Mazzanti (1852-1910)

Pendant cet atelier, chacun peut se ressentir en miroir lors de la lecture de « Pinocchio », conte célébre dont l’auteur est l’écrivain pédagogiste Carlo Collodi. Il a développé dans cette œuvre, au travers du héros rebelle de son histoire, les vertus morales d’une Italie rurale laïcisée avec des valeurs comme la famille, l’école, le travail et l’amour du métier. De ce conte sont nés des lieux communs universels qui sont passés dans le langage courant et que l’on dit aux enfants comme par exemple : « ton nez va s’allonger si tu mens » ou « tes oreilles vont pousser comme des oreilles d’âne si tu travailles mal à l’école ».

Geppetto, un pauvre menuisier italien, fabrique dans un morceau de bois à brûler qui pleure, rit et parle comme un enfant, une marionnette qu’il nomme Pinocchio. Celui-ci lui fait tout de suite des tours et il lui arrive de nombreuses aventures… histoire complète

Voici des clés de lecture :

LE NEZ
Pinocchio subit une métamorphose particulière, plus il ment plus son nez s’allonge. Il est assujetti à la loi du lien entre les causes et les effets mais le choc en retour se fait immédiatemment.

L’allongement du nez est le symbole du souffle de vie, respire ton propre souffle, prends possession d’un esprit personnel, suis ta conscience, ton intuition. « Avoir du nez »

LE RENARD ET LE CHAT
Pinocchio rencontre le malfaisant, la tentation, les mauvais penchants, le bien d’un coté, le mal de l’autre. Cette rencontre avec le bien et le mal renforce ses capacités et ces épreuves sont des tests de sélection.

LA FEE AUX CHEVEUX BLEUS
La fée bleue qui vole est apparue bien des fois pour orienter les hommes. Elle fait des actes magiques. Son personnel est doué de paroles et se comporte comme les humains. Ses pouvoirs magiques sont puissants. Elle jette le sort qui rend le pantin célèbre, l’allongement de l’appendice nasal au gré des mensonges du pantin.
C’est elle qui fera de Pinocchio « le petit garçon pour de bon »
Elle sauve le pantin de nombreux mauvais pas.
Elle l’aide dans sa quête d’humanité.

LES ANIMAUX
Certains se trouvent sur sa route et lui délivrent des avertissements, l’aident à mieux lire les évènements qui s’enchaînent. C’est le cas du grillon-qui-parle, qui le sermonne après qu’il a laissé Gepetto aux mains du carabinier, du merle qui avertit Pinocchio de complicité du renard et du chat, du pigeon qui le conduit au bord de la mer retrouver Gepetto…

SON CAMARADE LUMIGNON
Le garçon le plus paresseux et le plus polisson de l’école. Pinocchio se laisse convaincre par lui pour aller au pays des jouets où les journées se passent à rire et s’amuser à la place de rester près de la fée qui allait le rendre humain.

LA BALEINE
Il est avalé par la baleine, c’est la mort initiatique, l’image de la baleine est liée à la caverne. C’est pénétrer dans sa propre personne, son propre coeur, c’est réussir à s’intérioriser totalement pour disparaître ou bien mourir. Pinocchio trouvera son père dans la caverne – ventre de notre poisson c’est à dire à l’intérieur de son coeur. L’enfant s’est fait fils et transforme son géniteur-créateur en Père.

EN CONCLUSION
C’est notre âme, l’expression angélique implanté en l’humain. Pinocchio est une histoire d’un chemin initiatique sur soi même. Pinocchio est un antihéros un garnement, impertinent gourmand, pas toujours reconnaissant et devient un fils du Père, avec le coeur aimant. Accomplissons notre idéal par une véritable renaissance, un véritable chemin vers la connaissance de soi même

« Il faut y prêter attention pour ne pas rester orphelin d’un destin particulier. »

A Ecouter : Le Conte des « Aventures de Pinocchio » de Carlo Collodi

RETOUR CONTES DE NOTRE ENFANCE